Administration FUTUREMEM
c/o Swissmem Formation professionnelle
+41 52 260 55 01
info@futuremem.swiss

FUTUREMEM

Un projet de
Swissmem et Swissmechanic

Soutien du projet
Secrétariat d'État à la formation, à la recherche et à l'innovation (SEFRI)

1/3

Situation initiale

À propos de
la réforme

 

L'industrie suisse des machines, des appareils électriques et des métaux (MEM-Industrie) est une branche high-tech innovante aux nombreuses facettes. Avec ses quelque 320 000 employés, elle est le plus grand employeur de l'économie suisse et joue donc un rôle clé.

En plus des changements spécifiques à la branche tels que l’automatisation croissante et les progrès technologiques rapides, l'industrie MEM est également confrontée à des développements sociaux et économiques d’ordre général. Un aspect central pour l'industrie de production est la numérisation horizontale le long de la chaîne de valeur et la numérisation verticale dans la hiérarchie de l'entreprise. Différentes méthodes et technologies numériques permettent d’exploiter de nouveaux potentiels à partir de la mise en réseau de personnes, produits, machines, systèmes, prestations de services et entreprises.


Ce potentiel devrait également être pleinement exploité à l'avenir dans l'industrie MEM. Bien que de nombreuses entreprises disposent déjà d'un degré élevé d'automatisation et utilisent de nombreux systèmes informatiques, la numérisation exigera de la part des spécialistes des compétences modifiées et parfois nouvelles. En conséquence, les entreprises et leurs employés sont confrontés à des exigences changeantes et, dans certains cas, croissantes.

Le développement et l'adaptation en temps utile d'une offre de formation et de formation continue de haute qualité sont donc d'une importance capitale pour le maintien et le renforcement de la compétitivité sur les marchés mondiaux, y compris au niveau national.
La formation professionnelle initiale est développée sur la base des besoins du monde du travail et est périodiquement révisée et, le cas échéant, adaptée aux développements économiques, technologiques, écologiques, sociaux et didactiques. D'ici 2023, les huit professions techniques MEM actuelles devront être révisées et appliquées avec les ajustements nécessaires pour l'avenir. L'approche du projet est ouverte, ce qui signifie que des ajustements au modèle de formation et à la structure professionnelle sont possibles.

BUTS QUANTITATIFS

Buts de la
réforme

 

D'ici à 2027, les buts quantitatifs suivants doivent être atteints pour les métiers techniques MEM : 

• Le nombre d'apprentissage doit s'élever à 18 000 (niveau 2009)

• Le taux de formation doit s'élever pour la branche à au moins
   6 % en moyenne (niveau 2014)

• Le taux des femmes dans toutes les formations initiales confondues doit doubler par rapport à aujourd'hui.

BUTS QUALITATIFS

D'ici à 2027, les buts qualitatifs suivants doivent être atteints pour les métiers techniques MEM : 
 

• Adaptation des formations en fonction des nouvelles conditions de l'environnement en pleine mutation :
 

  • Évolution technologique (numérisation, nouveaux procédés de fabrication, automation/mécatronique, robotique, connexion des processus de production tout au long de la chaîne de valeur, programmation, virtual reality, Internet des choses, miniaturisation, etc.)

  • Évolutions économiques (modifications des structures, internationalisation, aspects interculturels, mobilité, compétences exigées, etc.)

  • Changements sur le marché du travail (immigration, frontaliers, reconversion, apprentissage pour adultes, etc.)

  • Changements sociaux (démographie, école primaire, académisation, comportement des jeunes, flexibilisation du temps de travail et modèles de travail, demande trop faibles des métiers MEM par les écoliers du niveau A, etc.)
     

• Adaptation en fonction de la nouvelle manière d'apprendre et des nouvelles méthodes d'enseignement et didactiques

• Amélioration de la connexion des formations professionnelles initiales avec la formation professionnelle supérieure (par ex. modèle de compétences cohérent)

• Promotion de l'attractivité et de l'image des formations professionnelles initiales de la branche MEM pour les groupes cibles 

• Amélioration de l'accès des jeunes du niveau de formation moyen et des filles aux métiers techniques MEM

• Amélioration de la coopération entre les trois lieux d'apprentissage que sont l'entreprise, les cours interentreprises et les écoles professionnelles 

sw_trans.png
FutureMEM_f.jpg
swissmechanics_1_bearbeitet_bearbeitet.p

Un projet de